Etudiant à la faculté de Paris, disciple de Lefèvre d'Etaples, ami de Briçonnet, il opte pour l'évangélisme. La persécution consécutive à l'Affaire des Placards le contraint à fuir à Genève. Là, il se brouille avec Farel et Viret. Il est nommé pasteur de Lausanne en 1536 où il se met à recommander la prière pour les morts. Calvin et Farel lui reprochent ce retour à la doctrine romaine. Alors Caroli riposte en les accusant de refuser l'expression trinitaire de la foi. Mais les écrits de Calvin parlent pour lui. Un synode se réunit le 14 mai 1537 et déboute Caroli de ses accusations. Cette controverse fut toutefois l'occasion pour Calvin de souligner que les confessions de foi avaient une autorité seconde, dérivée et que la foi devait s'appuyer sur la seule autorité de la Parole de Dieu entendue dans les Ecritures. On peut aussi penser que la rigueur avec laquelle plus tard Calvin poursuivra l'antitrinitaire Servet n'est pas sans lien avec cette histoire. Il y aura sans doute le désir de montrer que les accusations de Caroli étaient infondées.

Echangeons !

?Questions?       !Découvertes!       ...Hésitations... Participez aux forums de discussion sur les différentes formations
Carte des groupes Trouvez un groupe près de chez vous
Livre d'or Partagez vos impressions sur le livre d'or Théovie
Soutenir Théovie