Après la conquête des Lieux saints au 7e siècle, les Arabes sont en général tolérants à l'égard des pèlerins. Ils respectent les édifices de Jérusalem, la Ville sainte. Ainsi le calife Haroun al-Rachid entretient des rapports amicaux avec Charlemagne à qui il remet les clés du Saint-Sépulcre. Certes les pèlerins doivent payer pour connaître le privilège de voir les Lieux saints, mais la situation est acceptable jusqu'au début du 11e siècle. Toutefois en 1009 le Saint-Sépulcre et beaucoup d'églises sont détruits par les Arabes. Dès lors les rapports entre chrétiens et Arabes deviennent tendus. Les pèlerinages sont rendus difficiles. Aussi lorsque l'empereur d'Orient demande de l'aide, l'Occident se sent d'autant plus concerné. Pour les chrétiens qui partent vers l'Orient, il s'agit de réparer une injustice, de libérer les frères chrétiens douloureusement brimés. Il n'est pas question pour eux de conquête, mais de délivrance et de reconquête. Il y aura sept croisades vers les Lieux Saints.


Echangeons !

?Questions?       !Découvertes!       ...Hésitations... Participez aux forums de discussion sur les différentes formations
Carte des groupes Trouvez un groupe près de chez vous
Livre d'or Partagez vos impressions sur le livre d'or Théovie
Soutenir Théovie