La destruction du temple de Jérusalem

En 70 après J.-C., le Temple est détruit lors de la prise de Jérusalem par les Romains sous le règne de l’empereur Titus. Les mobiliers et les objets de culte que renfermait le Temple sont transportés à Rome. La destruction du Temple est un événement dramatique pour les juifs puisque le Temple est le signe qui matérialise et rend visible la présence de Dieu au milieu de son peuple. Le Temple est également le lieu des pèlerinages et des offrandes. Il est au centre de la pratique religieuse et de la vie spirituelle des juifs du premier siècle.


L’Ascension

Les chrétiens appellent « Ascension » le jour où Jésus est « monté au ciel », une image spatiale pour traduire sa présence désormais auprès de Dieu. Luc écrit au début des Actes des Apôtres : « J’avais consacré mon premier livre, Théophile, à tout ce que Jésus avait fait et enseigné, depuis le commencement jusqu’au jour où, après avoir donné, dans l’Esprit Saint, ses instructions aux apôtres qu’il avait choisis, il fut enlevé.» (Actes 1,1-2). Il décrit ensuite l’événement de l’Ascension.
La différentiation entre la fête de l’Ascension et celle de la PentecôteReportez-vous au module intitulé "Fêtes chrétiennes", entrée "Ascension et Pentecôte" ne s’opère qu’au 4e siècle où l’Ascension donne lieu à une fête qui prend place quarante jours après Pâques.

 


La structure du texte

Voici une proposition de structure du texte par l’exégète Daniel Marguerat. Il distingue deux scènes :

Première scène (2,1-4) : la descente de l’Esprit

  • v.1 Les circonstances
  • v. 2-3 Comme du vent et du feu
  • v. 4 L’Esprit fait parler

Deuxième scène (2,5-13) : constat du miracle des langues

  • v. 5 Les circonstances
  • v. 6-8 Stupeur de la foule
  • v. 9-11 Un monde rassemblé
  • v. 12-13 Réactions.

(Source : MARGUERAT Daniel, Les Actes des Apôtres (1-12), commentaire du Nouveau Testament deuxième série, deuxième édition revue et corrigée, Genève: Labor et Fides, 2015, p. 69).


Jérusalem, lieu symbolique

Dans l’Ancien Testament, plusieurs prophéties désignent Jérusalem comme le lieu où se rassembleront les nations à la fin des temps. La ville sainte a un caractère universel.

Dans les Actes des Apôtres, les diverses langues parlées et l’énumération des pays rappellent les prophéties universelles sur Jérusalem. Dans la suite du récit, l’universalité va être celle du message à annoncer à tous et pour tous.


Le dedans et le dehors

La venue de l’Esprit Saint, décrit sous forme de bruit « venant du ciel comme un souffle violent » et d’un phénomène extraordinaire « des langues comme de feu », est à la fois une expérience personnelle et une expérience communautaire. Le texte précise que ce phénomène concerne chacun et « tous ensemble » (verset 1). Les personnes sont dans la maison, elles sont touchées individuellement par une langue de feu. Puis elles iront témoigner dehors à la foule de la venue de l’Esprit Saint en parlant différentes langues. L’espace du témoignage ne cesse de s’étendre par le discours de Pierre (Actes 2,14-36) puis par la conversion de trois mille personnes (Actes 2,37-47).


Les différents peuples et régions cités

CX diff peuples

Précisons qu’au verset 7, les Galiléens « parlent d’autres langues ». Ce sont les habitants de la Galilée, province du nord de la Palestine. Les évangiles mentionnent souvent les villes de cette région : Nazareth, Tibériade, Cana, Capharnaüm, où Jésus a passé son enfance et a exercé une grande partie de son ministère.

La liste des versets 9 à 11 énumère des peuples (Parthes, Mèdes, Elamites, Crétois, Arabes), des provinces romaines ou des régions (Mésopotamie, Judée, Cappadoce, régions du Pont et de l’Asie, Phrygie, Pamphylie), des catégories religieuses (juifs, prosélytes) ou ethniques. Il s’agit de lieux géographiques situés à l’est du bassin méditerranéen dont le centre n’est pas Rome mais Jérusalem. Les romains sont d’ailleurs simplement cités comme « en résidence ici » (verset 10). S’agit-il de légionnaires romains participant au maintien de l’ordre de la province romaine de Judée ou de juifs de langue latine résidant pour un court séjour à Jérusalem ? Le texte ne le précise pas.

Les renseignements au sujet de la liste des versets 9 à 11, donnés dans les contextes suivants, ont pour source : SCARRE Chris, Atlas de la Rome antique, 800 av. J.-C. – 540 ap. J.-C., Paris, Editions Autrement (coll. Atlas/Mémoires), 1995, p. 75.


Qui sont les peuples cités dans la liste ?

CX qui sont

Parthes
Peuple installé au 3e siècle avant J.-C. dans la région nord-est de l’Iran puis sur une partie de la Mésopotamie à la fin du 2e siècle avant J.-C.
Mèdes
Peuple de l’Iran ancien qui constitue au 7e siècle avant J.-C. un empire ayant pour capitale Ecbatane.
Elamites
Habitants d’un état situé dans le sud-ouest de l’Iran actuel dont la capitale est Suse. C’est un empire puissant aux 13e et 12e siècle avant J.-C.
Habitants de la Mésopotamie
Le mot « Mésopotamie » signifie « au milieu des fleuves » en grec. Il s’agit de la région située entre les deux fleuves : le Tigre et l’Euphrate, qui correspond actuellement à la majeure partie de l’Irak. Cette région est le berceau d’un des plus brillants foyers de civilisation.


Où se situent les provinces romaines citées dans la liste ?

La Judée
Province du sud de la Palestine à l’époque gréco-romaine.
La Cappadoce
Région d’Anatolie en Turquie, qui fut le centre de l’Empire hittite aux 3e et 2e millénaire avant J.-C. Elle devint ensuite à la fin du 4e siècle un important foyer du christianisme.
Le Pont
Ancien pays du nord-est de l’Asie Mineure en bordure du Pont-Euxin (actuelle région du nord de la Turquie et de la Mer Noire). C’est l’état le plus puissant d’Asie Mineure sous le règne de Mithridate VI (111 – 63 avant J.-C.).
L’Asie
Il s'agit de l'Asie Mineure qui devient province romaine sous le règne d’Auguste, 1er empereur romain dont le règne s’étend de 27 avant J.-C. à 14 après J.-C.


Où se situent les régions citées dans la liste ?

La Phrygie
Ancienne région occidentale de l’Asie Mineure, située au nord-ouest de l’actuelle Turquie.
La Pamphylie
Contrée méridionale de l’Asie Mineure entre la Lycie et la Cilicie, située au sud de la Turquie actuelle.
L’Egypte
Correspond à l’Egypte actuelle.
La Lybie Cyrénaïque
Région de la Lybie actuelle proche de la ville de Cyrène.


Les catégories religieuses et ethniques

Juifs
Il peut s’agir des juifs vivant en Judée mais aussi des juifs de la diaspora. Après la destruction de la ville de Jérusalem et du Temple par les Romains en 70, la plupart des habitants sont tués ou vendus comme esclaves.
Prosélytes
Personnes non-juives de naissance qui adhèrent totalement à la foi juive, circoncision incluse.
Crétois
Habitants de l’île de Crète au sud de la Grèce. L’île de Crète est un port d’escale à cette époque.
Arabes
Appellation vague pour désigner les nomades de la péninsule syro-arabique.

 


Echangeons !

?Questions?       !Découvertes!       ...Hésitations... Participez aux forums de discussion sur les différentes formations
Carte des groupes Trouvez un groupe près de chez vous
Livre d'or Partagez vos impressions sur le livre d'or Théovie
Soutenir Théovie