Qui est Paul ?

Quelques détails biographiques sont disséminés dans les lettres de Paul et dans le livre des Actes des Apôtres. Leur rassemblement a permis de proposer une chronologie de sa vie : Paul, de son nom hébraïque Saül, est né à Tarse en Cilicie (actuelle Turquie) entre 6 et 10 de notre ère. Ainsi il est aussi nommé Paul de Tarse ou Paul le Tarsiote. Il fait partie de la diaspora juive et appartient par ses parents, citoyens romains, à la petite élite de Tarse. Il est éduqué et lettré : le style de ses lettres témoigne de la maîtrise de l’art de la rhétorique et de l’argumentation. Sa découverte du ChristLe module intitulé L’oeuvre théologique de Paul, entrée "La vocation de Paul" vous donnera des précisions complémentaires se situe aux alentours de 32-34. Il décrit les circonstances de ce passage de « pharisien, persécuteur des premiers chrétiens » (cf. épître aux Philippiens 3,4-5) à disciple de Jésus. Cette rencontre avec le Christ n’est ni localisée, ni datée par Paul ; il l’évoque en Galates 1,13-24. C’est plus tard, vers 80 - 90 après J.C., que Luc, l’auteur des Actes raconte cet événement en Actes 9,1-25.Paul entreprend plusieurs voyages dans tout le pourtour méditerranéen pour annoncer l’Evangile. Il est à l’origine, d’après ses lettres et les Actes, de la fondation de plusieurs communautés chrétiennes. Il meurt entre 62 et 67 à Rome.


Les renseignements sur Paul à partir de la lettre aux Galates et des Actes

On reconstitue ainsi la vie de Paul d’après les éléments biographiques de la lettre aux Galates et des Actes :

Datation

Evénements

 vers 32-34 

Paul connaît un revirement radical dans sa vie suite à une révélation du Christ : cette révélation l’établit comme apôtre, comme témoin de Jésus Christ. Il devient « disciple » de Jésus.

 vers 34-35 

Paul entame une activité de missionnaire.

 36-37 à 49 

Paul réside à Antioche. Premier voyage missionnaire avec Barnabas (Actes 13-14).

 48-49 

L’assemblée de Jérusalem (Galates 2,1-10 et Actes 15) doit statuer sur l’accueil des païens. Un conflit oppose Paul et Barnabas aux croyants issus du pharisaïsme qui veulent imposer la circoncision aux païens.

 49 

L’incident d’Antioche (Galates 2,11-20) : Paul et Barnabas s’opposent à des gens venues de Judée qui veulent imposer la circoncision aux païens. Pour régler ce problème, Paul et Barnabas se rendent à Jérusalem.

 De 49 à 50 

Paul effectue un deuxième voyage missionnaire en passant par la Galatie, Philippes et Thessalonique, où il fonde des communautés.

 De 50 à 52 

Paul séjourne à Corinthe

 Entre 53 et 56 

Paul effectue son troisième voyage missionnaire à Ephèse et en Asie. Sa prédication suscite une forte opposition. Il est en danger et emprisonné. Le lieu et la date de cet emprisonnement ne sont pas déterminés avec certitude.

Entre 57 et 58

Il retourne en Macédoine et à Corinthe, puis se rend à Jérusalem en 57 ou 58. Il est arrêté, gardé captif à Césarée puis transféré à Rome, où il meurt entre 62 et 67.


Qu’est-ce qu’être apôtre ?

Le mot apôtre vient du verbe grec apostellô qui veut dire envoyer. Dans le contexte du Nouveau Testament et des lettres de Paul, être apôtre, c’est être envoyé par une autorité, être chargé d’une mission. Il s’agit d’une chaîne de transmission : Jésus est l’envoyé de Dieu, à son tour il envoie ses disciples qui deviennent apôtres. Paul se situe dans cette chaîne de transmission et revendique ce titre, mais il n’est pas le seul : ses adversaires, ceux qui prêchent un autre évangile aux Galates, se présentent également comme apôtres. Il y a donc des revendications de part et d’autre. Comment les Galates peuvent-ils alors décider qui suivre et selon quels critères ? On a longtemps pensé que le mot "apôtre" dans le Nouveau Testament ne désignait que des hommes. Or la recherche récente remet cette affirmation en question. Dans la lettre aux Romains (Romains 16,7), Paul termine sa lettre par des salutations personnelles qu’il adresse entre autres à Andronicus et Junias. Ce personnage nommé Junias serait en réalité, selon l’hypothèse d’Eldon Jay EPP, Junia, donc un prénom féminin. Il existerait donc dans l’entourage de Paul une femme apôtre.


La lettre aux Galates

La lettre aux Galates est considérée par les exégètes comme une lettre authentique de Paul. Ce n’est pas le cas de toutes les lettres mises sous la signature de Paul: les exégètes ont des arguments pour penser que certaines sont écrites par des disciples. Publier sous le nom d’un maître est un procédé littéraire courant dans l’Antiquité (la pseudépigraphie). C’est une manière d’honorer le maître en question et n’est pas considéré comme du plagiat. La lettre aux Galates a la caractéristique d’être une lettre « circulaire » (l’expression est de l’exégète François Vouga). Elle est destinée à plusieurs communautés situées en Galatie alors qu’habituellement Paul écrit une lettre pour une communauté particulière (lettre aux Romains, lettre aux Philippiens). On ignore cependant comment cette lettre a circulé entre les communautés. Le texte étudié ici commence par comme toutes les lettres par une formule de salutation (versets 1-5), puis fait l’état des lieux en Galatie (versets 6-9) et affirme l’autorité de Paul (versets 10-12) pour dire le véritable Evangile qui sera développé dans la lettre.


Où sont les Galates ?

01 gala cx les galates bis

L’origine des destinataires de la lettre aux Galates fait l’objet de débats. Qui sont-ils réellement ? L’exégète François Vouga distingue deux hypothèses. Dans la première hypothèse, dite « nord-galatique », la Galatie correspond aux régions anatoliennes situées autour de la ville d’Ankara (l’antique Ancyre) en Turquie. Cette hypothèse a été remise en question par les chercheurs à partir du 17e siècle.La deuxième hypothèse, dite « sud-galatique », penche pour la province romaine du nom de Galatie. Cette province comprend les régions de l’Isaurie, le sud-est de la Phrygie, la Pisidie et la Lycaonie. Le terme « Galates » désignerait alors les habitants de la province romaine.


La formule de présentation de Paul

La formule de présentation « Paul, apôtre » se retrouve dans d’autres lettres de Paul ou qui lui sont attribuées. Paul se présente non seulement comme apôtre mais aussi parfois comme serviteur ou prisonnier. C’est une manière de se présenter d’emblée comme témoin du Christ, pour exprimer son identité propre.

Lettres (épîtres) de Paul

Formules

Epître aux Romains

Paul, serviteur de Jésus Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l’Evangile de Dieu.

Première épître aux Corinthiens

Paul, appelé à être apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, et Sosthène le frère,…

Deuxième épître aux Corinthiens

Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, et le frère Timothée,…

Epître aux Philippiens

Paul et Timothée, serviteurs de Jésus Christ, …

Première épître à Timothée

Paul, apôtre du Christ Jésus, selon l’ordre de Dieu notre Sauveur et du Christ Jésus notre espérance,…

Deuxième épître à Timothée

Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie qui est dans le Christ Jésus, …

Epître à Philémon

Paul, prisonnier de Jésus Christ et Timothée, le frère,…

Lettres attribuées à Paul

Formules

Epître aux Ephésiens

Paul, apôtre de Jésus Christ par la volonté de Dieu…

Epître aux Colossiens

Paul, apôtre de Jésus Christ par la volonté de Dieu, et Timothée, le frère,…

Autres Lettres

Formules

Epître de Jacques

Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus Christ…

Première épître de Pierre

Pierre, apôtre de Jésus Christ,…

Deuxième épître de Pierre

Syméon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus Christ,… » (Syméon est une forme hébraïsante de Simon, premier prénom de l'apôtre Pierre).

Epître de Jude

Jude, serviteur de Jésus Christ, frère de Jacques, …


Echangeons !

?Questions?       !Découvertes!       ...Hésitations... Participez aux forums de discussion sur les différentes formations
Carte des groupes Trouvez un groupe près de chez vous
Livre d'or Partagez vos impressions sur le livre d'or Théovie
Soutenir Théovie