01 jean cl9

 

Le verset 12 est le dernier du dialogue. Une dernière fois Jésus parle en son nom propre. Ces paroles servent de transition pour une nouvelle étape dans le discours. A partir du verset 13 celui-ci devient impersonnel. C’est l’évangéliste qui tire les conclusions du dialogue qu’il a rapporté précédemment. Un autre vocabulaire émerge pour mettre en mots et faire comprendre la relation qui existe entre Dieu et Jésus et les conséquences que cela a pour l’humanité. Les « choses terrestres » se rapportent au début du dialogue et concernent le passage de la vie ancienne à la vie nouvelle, autrement dit le salut de l’être humain. Ceux qui ne croient pas en la possibilité d’une nouvelle naissance, d’une vie nouvelle, sont tous ceux qui s’estiment justes devant Dieu, ou qui n’ont pas besoin de Dieu. Ceux-là ne peuvent pas croire à ce qui va être dit ensuite : « les choses du ciel », qui sont la réponse à la question de Nicodème « comment est-ce possible ? ». La foi naît d’un manque, d’un désir qui conduit à questionner sans cesse et à se remettre en question.


Echangeons !

?Questions?       !Découvertes!       ...Hésitations... Participez aux forums de discussion sur les différentes formations
Carte des groupes Trouvez un groupe près de chez vous
Livre d'or Partagez vos impressions sur le livre d'or Théovie
Soutenir Théovie