01 jean cl8

Le dialogue avec Nicodème se clôt sur une deuxième affirmation solennelle de Jésus : « En vérité, en vérité, je te le dis ». A partir de là, il y a un changement de ton dans le dialogue. Le cercle des participants est maintenant élargi. Jésus associe d’autres personnes à son acte de témoignage : « nous témoignons ». Qui sont-elles ? D’abord Jésus, puis le cercle des disciples et enfin ceux qui ont reçu le témoignage des disciples, comme l’évangéliste, et qui témoignent à leur tour. Quel est ce témoignage ? Ce qui a été vu, les signes opérés par Jésus, mais aussi ce qui sera « vu » et « cru », après la croix et la résurrection, avec la venue de l’Esprit. Ainsi l’évangile dans sa totalité se présente comme un témoignage. Dans ce texte, il est dit que ce témoignage n’est pas reçu par tous. L’évangéliste met ainsi en évidence le fait que la réception du témoignage ne tient pas à son contenu, mais aux conditions dans lesquelles il est entendu. Ce témoignage ne peut être reçu que si l’on a foi en celui qui témoigne. Or maintenant, les paroles mises dans la bouche de Jésus sont destinées non plus seulement à Nicodème mais à un ensemble de personnes. Dans le cadre du dialogue, il s’agit de Nicodème et ses semblables. Mais ces paroles sont aussi adressées à tous les lecteurs. Chacun est alors placé devant le choix de recevoir ou non le témoignage. Le lecteur est ainsi mis en condition d’écoute pour la suite du discours.


Echangeons !

?Questions?       !Découvertes!       ...Hésitations... Participez aux forums de discussion sur les différentes formations
Carte des groupes Trouvez un groupe près de chez vous
Livre d'or Partagez vos impressions sur le livre d'or Théovie
Soutenir Théovie