01 jean cl14

Comment la personne qui ne croit pas en Jésus Christ se soumet-elle elle-même au jugement ? Pour expliquer cela l’évangéliste recours à l’opposition entre lumière et ténèbres à la fin de ce discours. La venue du Fils, et donc le jour du jugement, est ici symbolisée (comme dans le prologue) par la venue de la lumière. A l’amour du Père pour le monde, répond l’amour de l’humanité pour les ténèbres : « les humains aimèrent plus les ténèbres que la lumière » (Jean 3,19). Rester dans les ténèbres signifie pour l’individu vivre dans un monde sans Dieu, à l’abri de tout jugement de vérité sur sa vie et sa conduite. Les « œuvres mauvaises » s’opposent aux « œuvres de vérité ». Il n’y a donc pas ici constat de déficience morale mais un refus de se confronter à l’Autre, un refus d’être au bénéfice de l’amour inconditionnel de Dieu. Au contraire, mises en pleine lumière les « œuvres de vérité » se révèlent être des œuvres qui ont leur origine en Dieu, faites par celui/celle qui est né/e d’en haut.


Echangeons !

?Questions?       !Découvertes!       ...Hésitations... Participez aux forums de discussion sur les différentes formations
Carte des groupes Trouvez un groupe près de chez vous
Livre d'or Partagez vos impressions sur le livre d'or Théovie
Soutenir Théovie