L’Evangile selon Jean rapporte sept signes de Jésus, chacun déployant une dimension de la mission de Jésus. Le signe de Cana où l’eau est changée en vin, est le signe de la vie abondante en Dieu (Jean 2,1-11). La guérison du fils de l’officier royal est le signe de la vie donnée et redonnée par Dieu (Jean 4,43-54). La guérison du paralysé de Bethzatha est le signe de la dignité d’une vie devant Dieu (Jean 5,1-18). La multiplication des pains est le signe d’une vie rassasiée par Dieu (Jean 6,1-14). La marche sur la mer est le signe de la maîtrise de Jésus sur les forces de la nature, maîtrise confiée par Dieu (Jean 6,16-21). La guérison de l’aveugle-né révèle que Jésus est la lumière du monde (Jean 9). La guérison du fils de l’officier royal, celle du paralysé et celle de l’aveugle-né sont les trois signes effectués à Jérusalem. Ils suscitent tous les trois l’hostilité grandissante des autorités juives vis-à-vis de Jésus. Le dernier signe, le relèvement de Lazare, est à la fois le plus spectaculaire et le plus ambivalent. Il provoquera la décision de faire périr Jésus (Jean 11).


Echangeons !

?Questions?       !Découvertes!       ...Hésitations... Participez aux forums de discussion sur les différentes formations
Carte des groupes Trouvez un groupe près de chez vous
Livre d'or Partagez vos impressions sur le livre d'or Théovie
Soutenir Théovie